Des signes cachés du cancer de col de l’utérus

La grande partie des patientes atteints de cancer du col de l’utérus, ne descelle pas une douleur étrange ou une sensation inhabituelle ou anormale.

Dans les premiers stades, il n’y a vraiment aucun symptôme. Et comme c’est le cas avec la plupart des cancers, les premiers stades sont aussi le moment où les résultats du

Traitement sont plus sensibles. C’est pourquoi tout les expert et chercheurs conseille à toutes les femmes d’avoir des tests de Pap à 21 ans.

Si les cellules anormales apparaissent dans le frottis de Pap parfois appelé « précancéreux » – ou d’autres

Signes de la maladie, le traitement implique généralement une hystérectomie. Cette chirurgie a tendance

D’autre part, si vous remarquez des symptômes, votre cancer peut être assez avancé. Un traitement est encore possible à ce stade, mais il est beaucoup plus complexe. Ce traitement impliquera probablement le rayonnement ou la chimio, et les résultats sont moins sûrs. Lisez la suite pour connaître les signes et les symptômes du cancer du col de l’utérus.

  • Le saignement vaginal inhabituel est la plus associée à des symptômes

du cancer du col «Il pourrait saigner après les rapports sexuels ou entre les périodes» nous précise un gynéco. Des périodes plus lourdes que la normale  

  • Des saignements après la ménopause sont également des signes possibles de cancer du col de l’utérus, selon l’American Cancer Society
  • Une perte trouble et malodorante est également un drapeau rouge possible. Bien sûr, il existe de nombreuses causes de pertes vaginales anormales qui n’ont rien à voir avec le cancer. Alors n’ayez pas peur. Parlez-en à votre médecin.
  • Uriner souvent ou sentir que vous devez toujours y aller, sont des symptômes associés à la maladie. Toujours dans les changements persistants dans la qualité de vos évacuations.

L’accent ici, et avec tous ces symptômes, sauf pour le saignement, est dans le mot «persistant». L’expérience de ces symptômes pour moins d’une semaine n’est pas quelque chose à s’inquiéter. Mais s’ils restent ou empirent, il est temps de voir quelqu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *