Être femme dans un monde de préjugé n’est pas facile, mais il faut coute qu’au coute plus travailler pour s’affirmer

Une source de référence pour la jeunesse et pour l’entreprenariat féminin. Aïcha Adoum Abdoulaye la trentaine ambitionne d’être une référence dans le domaine de la télécommunication. PDG de son propre entreprise, cette bonne dame avec un riche parcours a fait des preuves et continu d’en faire pour le développement de son pays.

Beaucoup l’espèrent mais peu y arrive pour pouvoir réaliser leur rêves. Dame Aïcha Adoum Abdoulaye, ingénieur de formation télécommunication, est une jeune femme originaire d’Abéché à l’Est du Tchad. Obtenant son baccalauréat scientifique au lycée franco-arabe d’Abéché en 2003, Aïcha a commencé à tracer son chemin à l’école de journalisme de Lille en France où elle est nantie d’une attestation de formation d’un an en journalisme de presse écrite. Passionnée par les technologies de l’information et de la communication, elle a préféré passé à la télécommunication qu’au journalisme. Alors, elle s’est inscrite à l’institut supérieur professionnel en France pour en sortir avec une licence puis un master 2 en télécommunication. Femme influente et objective, dame Aïcha Adoum Abdoulaye a commencé sa carrière à la téléphonie mobile Airtel où elle passe presque toute sa carrière. Etant encore employé à cette téléphonie mobile, en 2010 elle crée son propre entreprise « Reindos Technologies ». En 2013, elle dépose pour avoir une licence de fournisseur d’accès internet et elle l’obtient en fin 2014.

Mes expériences à Airtel Tchad

Commençant par le stage, Aïcha n’a pas mis long et a été directement recruté à cette compagnie de la téléphonie mobile. Elle travaillait deux fois plus que les hommes pour pouvoir s’affirmer, « être femme dans ce domaine n’est pas chose facile ». Pour cette jeune femme, sauf le travail et l’audace peut nous tenir bien debout. Elle est intégrée dans le service de la supervision qui permet de superviser tout ce qui se passe sur les réseaux et informer les gens pour qu’ils puissent dépanner en cas de problème. De la supervision, elle rejoint l’équipe d’optimisation puis celle  de commutation qui est la partie intelligente de tous les réseaux et qui essaie de faire toute configuration sur les réseaux. Son chemin de succès continu son ampleur, car elle est par la suite nommé chef puis team leader et une année après, elle devient manager. Sur ce dernier, toutes les tâches étaient sur sa responsabilité à savoir la commutation, la facturation, la vase, la data… Aïcha la trentaine a dirigé jusqu’en 2016 où elle a négocié son départ. La jeune entreprenante confie qu’elle est « féministe », car lors de son passage à Airtel, elle privilégiait plus la gente féminine. « Comme les femmes ne sont pas nombreuses dans le domaine de la télécom, il faut donc donner cette chance à celle qui en cherche. Mais c’est de la discrimination positive ! ». De poursuivre, la mentalité des jeunes a changé, tout le monde veut créer, s’intégrer dans l’entreprenariat, mais il existe certaines difficultés qui tournent tout autour. Cela n’empêche pour une personne bien motivée et qui sait ce qu’elle veut.

Reconnaissante et fière d’elle pour tout ce travail abattu à la compagnie de la téléphonie mobile Airtel, elle quitte cette dernière et prend la direction de Reindos Technologies en  février 2016. C’est là où elle dirige jusqu’à présent l’entreprise Reindos Technologies qui est un service informatique et télécom. Elle offre divers service dans le domaine des technologies de l’information et de la communication et fait office de fournisseur d’Accès internet : configuration, installations, câblages réseaux, caméras de surveillance et antennes, ventes des matériels informatiques… A ce jour, son défi majeur est de montrer ce que vaut son entreprise.

Maïmouna Mahamat Ousmane 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *